Les coups de cœur de nos libraires

 »Rien ne t’appartient » de Nathacha Appanah aux Éditions Gallimard

Rien ne t'appartient, Roman

A la mort de son mari Tara vacille et se laisse submerger par une vague de souvenirs qu’elle tenait soigneusement enfouis dans les replis de sa mémoire. Des souvenirs d’avant le tsunami, d’avant sa rencontre avec Emmanuel, cette âme pure et vierge de toute violence qui lui a permis de renaître et de se réapproprier une vie dont on l’a dépossédée à plusieurs reprises. Natacha Appanah nous livre un très beau portrait de femme qui n’a d’autres choix que l’oubli pour continuer.

Virginie, Rayon Littérature

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique

 

 

Le résumé :

« Elle ne se contente plus d’habiter mes rêves, cette fille. Elle pousse en moi, contre mes flancs, elle veut sortir et je sens que, bientôt, je n’aurai plus la force de la retenir tant elle me hante, tant elle est puissante. C’est elle qui envoie le garçon, c’est elle qui me fait oublier les mots, les événements, c’est elle qui me fait danser nue. »Il n’y a pas que le chagrin et la solitude qui viennent tourmenter Tara depuis la mort de son mari. En elle, quelque chose se lève et gronde comme une vague. C’est la résurgence d’une histoire qu’elle croyait étouffée, c’est la réapparition de celle qu’elle avait été, avant. Une fille avec un autre prénom, qui aimait rire et danser, qui croyait en l’éternelle enfance jusqu’à ce qu’elle soit rattrapée par les démons de son pays.

À travers le destin de Tara, Nathacha Appanah nous offre une immersion sensuelle et implacable dans un monde où il faut aller au bout de soi-même pour préserver son intégrité.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s