Dossiers

Zoom sur l’éditeur du mois : les Éditions de L’Oeil ébloui

IMG_3491 (1)

En Mars, Virginie vous propose de vous faire découvrir une nouvelle maison d’édition les Éditions de L’Oeil ébloui. Mais alors, qui est-elle, quelle est sa particularité ? Comme d’habitude la maison d’édition vous explique tout ! 

L’ŒIL ÉBLOUI est une maison d’édition indépendante qui publie de la littérature [romans, récits, fragments, poésie…], des nouveautés ou des rééditions, qui visent l’éblouissement de l’œil et de l’esprit en posant sur les choses un regard sensible. Des livres qui cherchent, à travers les mots et les images, à rendre le lecteur plus rêveur, autrement dit plus vivant.

Avec ou sans illustrations, les livres de l’ŒIL ÉBLOUI s’affranchissent des genres pour libérer une parole sensible, mélancolique et fraternelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la question « A quoi fait référence L’ŒIL ÉBLOUI ? », Thierry Bodin-Hullin son fondateur, répond:

« Une réponse facile serait de dire que l’oeil ébloui c’est la définition parfaite de la lecture. Un émerveillement. Ce même emérveillement qu’on peut ressentir quand on contemple la nature.

Un autre est de dire que l’oeil ébloui est la continuité de l’escarbille, ce petit charbon incandescent qui claque et pétille dans les feux de cheminée ou les anciennes locomotives et qui se projette, parfois accidentellement jusque dans nos yeux.

IMG_3502

Aussi répondre en parlant de Georges Perec pour qui j’ai une profonde admiration. De cette préface qu’il a écrite pour un ouvrage de photographie de Cuchi White (L’œil ébloui, Chêne, 1988), sur les trompe-l’œil urbains et monumentaux. » Le trompe-l’œil n’est qu’un piège qui nous renvoi à notre regard« . Lœil ne serait-il satisfait que lorsqu’il est trompé ?

Retrouvez ci-dessous une petite sélection des coups de cœurs de l’Editeur (ainsi que de l’équipe !) :

Les questions innocentes de Gilles Baudry

Les questions innocentes

Ses questions, faussement innocentes, n’appellent pas de réponses. Elles nous ramènent à l’essentiel, aux sources de la rêverie, de la création et du langage. 

Lettre de Natalia Gontcharova à Alexandre Pouchkine de Cathie Barreau

Lettre de Natalia Gontcharova à Alexandre Pouchkine

Alexandre Pouchkine, blessé lors de son duel avec Georges d’Anthès, agonise dans sa chambre. Derrière le bureau du grand poète russe, sa femme, Natalia Gontcharova, lui écrit. La lettre est une fiction, le sujet d’une grande actualité.

Pour découvrir la liste des livres disponibles aux éditions de L’Oeil ébloui, cliquez ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s